Quel salaire pour du freelance en informatique ?

  1. Accueil
  2. quel salaire pour du freelance en informatique
Mis à jour le
Publié le
Quel salaire pour du freelance en informatique ?

Depuis quelques années, le monde du travail est en constante évolution, marqué par l’émergence d’une génération de travailleurs indépendants. Dans le secteur de l’informatique comme dans de nombreux autres secteurs, le choix du freelancing devient de plus en plus attrayant, offrant à la fois flexibilité et opportunité. Deux aspects séduisants qui ne sont pas toujours aisés à concilier avec le salariat. Cependant se pose la question cruciale des revenus : quel salaire peut-on espérer en tant que freelance en informatique ?

Dans cet article, nous verrons quels sont les paramètres qui peuvent influencer la rémunération et comment déterminer un salaire juste et équitable quand on est freelance en informatique.

1. Quelles charges doivent être prises en considération lors du calcul du salaire d’un freelance en informatique ?

Les charges sociales et cotisations : un impératif à comprendre

Il existe plusieurs statuts juridiques lorsque l’on souhaite se lancer en freelance. Les professionnels de l’informatique désirant travailler à leur compte optent généralement pour la micro-entreprise, le statut de SASU, l’EURL ou encore le portage salarial. Quel que soit le statut choisi, la compréhension des charges sociales et des cotisations est cruciale pour établir son salaire en tant que freelance.

Ces charges jouent un rôle majeur dans votre protection sociale. Ils vont par exemple vous permettre de percevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie ou de vous constituer une retraite. Le choix du statut aura un impact sur le calcul de ces charges.

En micro-entreprise, les cotisations s’élèvent à 22% du chiffre d’affaires annuel. Pour une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), les charges sociales ne s’appliquent que sur le salaire que vous vous versez. Elles s’élèvent à environ 75% de la rémunération versée. Si vous avez opté pour une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), les cotisations sociales correspondent à 45 % de vos revenus professionnels en tant que gérant de l'EURL.

Dans le calcul du salaire d’un freelance en informatique, il ne faut pas oublier de prendre en compte le paiement des impôts pouvant varier selon le statut juridique du freelance. Les micro-entrepreneurs seront soumis à l’impôt sur le revenu, tandis que les SASU et les EURL seront soumis à l'impôt des sociétés.

D’autres frais devront également être pris en compte, ils sont directement liés à l’activité professionnelle. Ces dépenses vont directement impacter le salaire net des professionnels ayant choisi la micro-entreprise. En revanche, pour les SASU et les EURL, les frais professionnels sont déductibles, ce qui offre une opportunité de réduire la charge fiscale.

Cas particulier : le portage salarial, un équilibre entre liberté et sécurité

De plus en plus de freelances en informatique se tournent vers le portage salarial. Ce modèle offre les avantages du travailleur indépendant tout en conservant certains aspects du statut salarié. En d’autres termes, les freelances portés travaillent de manière autonome tout en bénéficiant de l'accompagnement administratif d'une société de portage salarial. Tout comme un travailleur indépendant, le travailleur porté devra lui-même trouver ses missions, mais il arrive que certaines sociétés de portage mettent à disposition des freelances portés des missions adaptées à leur secteur d’activité.

Concrètement, le freelance perçoit un salaire mensuel et profite d'une protection sociale complète ! En contrepartie, la société de portage salarial avec laquelle le freelance a signé un contrat de travail prélève une commission, généralement entre 5 et 10 % de la facturation du travailleur porté. Aidez-vous de notre simulateur de portage salarial pour calculer la rémunération brute d’un salarié porté.

2. Comment est déterminé le salaire d'un freelance dans le domaine de l'informatique ?

Le calcul du salaire du freelance en informatique est différent de celui d’un salarié. Le chiffre d’affaires généré par le freelance ne représente pas son salaire net. Une fois les missions facturées, il devra déduire les charges sociales, les impôts et tous les éventuels frais professionnels liés à l’activité du freelance.

Pour déterminer son salaire en tant que freelance, il est capital de définir son Taux Journalier Moyen (définition du TJM). Il s’agit du salaire moyen facturé par jour de travail. Bien que le TJM ne soit pas toujours évident à déterminer, il est indispensable afin de calculer la rentabilité de son activité.

Comment calculer son TJM ?

Pour le calcul de son TJM, il est nécessaire de prendre en compte le nombre de jours travaillés par an, les heures non facturables liées à la gestion de l’activité, les dépenses liées à l’activité et le salaire net souhaité. Parmi les dépenses liées à l’activité, il faudra prendre en compte les charges sociales, les frais professionnels, les assurances ou encore le loyer. Le TJM devra prendre en compte ces coûts.

Après avoir pris en compte ces éléments, vous pourrez calculer votre TJM grâce à la formule suivante :

(Salaire freelance informatique souhaité + Charges sociales + frais professionnels) / Nombre de jours travaillés facturables

3. Quelles sont les tendances des salaires en freelance informatique ?

Les TJM pratiqués par les freelances informatiques peuvent varier entre 200 et 800€. Le métier, l’expérience, les compétences techniques, la localisation géographique ou encore la taille de l’entreprise cliente peuvent avoir un impact considérable sur le salaire du freelance en informatique.

Par exemple, le TJM d’un administrateur de base de données se situe entre 260 et 650€. Celui d’un Scrum Master entre 450 et 600€. Celui d’un UI / UX Designer entre 300 et 500€ ou encore celui d’un Développeur Web entre 300 et 500€.

Les freelances qui démontrent une expertise avérée ont la possibilité de demander des tarifs plus élevés que ceux qui sont débutants. Les tarifs des freelances en informatique peuvent également varier en fonction de la région géographique. Les professionnels basés dans des zones à forte demande comme les grandes métropoles peuvent généralement demander des tarifs plus élevés que ceux situés dans des régions plus excentrées.

4. Comment trouver des missions de freelance en informatique tout en bénéficiant d’un cadre sécurisé ?

Weepo, société de portage salarial, propose un choix varié de missions informatiques. Ces missions, couvrent un large éventail de domaines tels que le développement web, la gestion de projets IT, et bien d'autres. En optant pour une mission en portage salarial avec Weepo, les freelances en informatique peuvent accéder à des opportunités professionnelles intéressantes tout en bénéficiant de la protection sociale du statut de salarié.

En conclusion, déterminer le salaire juste et équitable du freelance en informatique implique d'évaluer divers facteurs, notamment l'expérience, la localisation géographique ou encore les dépenses liées à l’activité. Le portage salarial émerge comme une solution attractive offrant aux professionnels de l'informatique la possibilité de concilier autonomie et sécurité salariale. Weepo se positionne comme un partenaire de confiance, proposant des missions informatiques variées aux freelances en quête d'opportunités enrichissantes dans le domaine de l'informatique.

Portage salarialMétier
Quel TJM en portage salarial ?

Quel TJM en portage salarial ?

Calculer son Taux Journalier Moyen (TJM) revêt une importance capitale pour tout travailleur indépendant.